Infections nosocomiales : silence, on tue !

  1. Les patients sont très mal informés 2. Les patients ne sont pas préparés 3. Les patients ne sont pas soignés

En 2020 j’ai eu une petite opération.
Information : « Mais non ! Mais non ! Ne vous inquiétez-pas !« 

Préparation à l’opération : Prescription d’un antibiotique que je ne peux pas prendre – antécédent de réaction violente.

Suite d’opération : Ma voisine a une infection nosocomiale, on lui refuse la phagothérapie !!!

Un article du Figaro : Les infections nosocomiales ne cessent d’augmenter !

La prévention et le traitement existent

Kit de survie

Les bactéries derrières les virus

On peut être attaqué par un virus et mourir par … une bactérie qui profite de la faiblesse immunitaire pour envahir l’organisme.

Donc séparer les deux combats – virus et maladies nosocomiales – n’a aucun sens !

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s