La langue première

Le symbolisme phonétique et l’idée qu’il a existé une langue première sont une sorte d’objet de recherche maudit.

Il faut dire qu’il s’agit d’étudier les relations entre :
– le mot tel qu’on l’entend
– la dynamique de la bouche et du corps quand on prononce le mot
– le sens du mot

Ontogenèse et phylogenèse / Abehsera / Magnus

Ontogenèse : quels sont les mots que prononce spontanément le petit enfant ?
Comment joue-t-il avec les onomatopées : clac boum fouet
Comment joue-t-il avec les trucs qui se ressemblent : frotte, trotte, crotte ?
etc.
Phylogenèse : quel est le premier mot prononcé par un être humain ?
Le second ?
L’évolution du premier ?
Voir les travaux de Jaynes dans l’article Metaphore.

Il y a des ressemblances entre ontogenèse des mots et phylogenèse des mots.

Sujet de recherche totalement tabou !!!

Le Dieu Saussure

Ferdinand de Saussure a dit « Le mot est arbitraire » et les dévots refusent de considérer que le maître a pu se tromper totalement.

Margaret Magnus

Il faut que je retravaille le texte ci-après qui est une traduction de l’article du Wikipédia anglais pour Symbolisme phonétique.
Désolé mais pour l’instant c’est parfaitement incompréhensible ; il faut lire le texte en anglais.

Margaret Magnus est l’auteur d’un livre complet conçu pour expliquer la phonosémantique au lecteur profane: Gods in the Word .
Cet ouvrage décrit trois types de symbolisme sonore à l’aide d’un modèle proposé pour la première fois par Wilhelm von Humboldt.
Onomatopée
C’est le type de symbolisme le moins significatif.
C’est simplement une imitation de sons ou suggère quelque chose qui fait un son.
Quelques exemples sont « crash », « bang » et « whoosh ».
Clustering
Les mots qui partagent un son ont parfois quelque chose en commun. Si nous prenons, par exemple, des mots qui n’ont ni préfixe ni suffixe et les regroupons selon leur sens, certains d’entre eux tomberont dans un certain nombre de catégories. Nous trouvons donc qu’il existe un groupe de mots commençant par / b / qui parlent de barrières, de renflements et d’éclatement, et d’un autre groupe de mots / b / qui parlent d’être frappé, battu, battu, meurtri, boursouflé et cogné. Cette proportion est, selon Magnus, supérieure à la moyenne des autres lettres. Une autre hypothèse stipule que si un mot commence par un phonème particulier, il y aura probablement un certain nombre d’autres mots commençant par ce phonème qui se réfèrent à la même chose. Un exemple donné par Magnus est si le mot de base pour «  maison  » dans une langue donnée commence par a / h /, alors en regroupant, on peut s’attendre à ce que de manière disproportionnée, de nombreux mots contenant / h / concernent le logement: hutte, maison, masure, habitat … Les mots symboliques sonores ne peuvent pas être décomposés en unités de signification plus petites. Les groupes sonores ne sont pas traités comme des morphèmes . Les mots commençant par / gl / (scintillement, lueur, lueur, scintillement, etc.) se rapportent à la réflexion de la lumière mais [gl] en lui-même n’a pas de sens et tous les autres mots avec / gl / ne font pas référence à la lumière. Le clustering dépend de la langue, bien que des langues étroitement liées aient des relations de clustering similaires. Iconisme L’iconisme, selon Magnus, devient apparent lorsque l’on compare des mots qui ont le même genre de référent. Une façon est de regarder un groupe de mots qui se réfèrent tous à la même chose et qui ne diffèrent que par leur son, tels que ‘stamp’, ‘stomp’, ‘tamp’, ‘tromp’, ‘tramp’ et ‘step ». Un / m / avant le / p / en quelques mots rend l’action plus puissante; comparer «tampon» avec «étape» ou «tamponner» avec «tap». Selon Magnus, le / r / met le mot en mouvement, surtout après un / t / donc un «tamp» est au même endroit, mais un «clochard» se promène. Le / p / dans tous ces mots serait ce qui met l’accent sur les étapes individuelles. Magnus suggère que ce type d’iconisme est universel à travers les langues. Phénomimes et psychomimes Certaines langues possèdent une catégorie de mots à mi-chemin entre l’onomatopée et les mots usuels. Alors que l’ onomatopée fait référence à l’utilisation de mots pour imiter des sons réels, il existe des langages connus pour avoir une classe spéciale de mots qui «imitent» des états ou des événements silencieux, appelés phénomimes (lorsqu’ils décrivent des phénomènes externes) et psychomimes (lorsqu’ils décrivent des états psychologiques ). Sur une échelle qui ordonne tous les mots en fonction de la corrélation entre leur sens et leur son, avec les mots imitant le son comme miaulement et claquement à une extrémité, et avec les mots conventionnels comme eau et bleu à l’autre extrémité, les phénomènes et le psychomimes serait quelque part au milieu. Dans le cas de la langue japonaise, par exemple, ces mots sont appris dans la petite enfance et sont considérablement plus efficaces que les mots habituels pour transmettre des sentiments et des états d’esprit ou pour décrire des états, des mouvements et des transformations. Ils ne se retrouvent cependant pas uniquement dans le vocabulaire des enfants, mais largement utilisés dans les conversations quotidiennes entre adultes et même dans les écrits plus formels. Comme le japonais, la langue coréenne a également une proportion relativement élevée de phénomènes et de psychomimes. Symbolisme sonore – https://fr.qaz.wiki/wiki/Sound_symbolism

Abraham Abehsera Babel, la langue promise

En langage populaire on pourrait dire que notre gars est « bien allumé ».
Il y a dans son ouvrage des choses très intéressantes.

Fiche de lecture – 3 pages – du livre d’Abraham Abehsera Babel, la langue promise
BibliEurope – Connectives, 1999 (essai sur la parenté universelle des langues avec l’hébreu biblique).

Autres références

Denis Gasteuil Médecin Explore l’expression « Remède de cheval » Vertigineux

Dossier pédagogique de l’exposition Babel Par Botanique de Bruxelles

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s