Seconde médecine : des économies colossales

Les 12 articles + sur la Seconde médecine

Démonstration par 3 exemples

Ablation de la vésicule biliaire

Plus de 70 mille ablations par an en France !!! Source
1. Réaliser beaucoup moins d’ablations grâce à la prévention et la méthode d’expulsion des calculs de la Seconde médecine.
Economies 1 : Coût de l’opération, coût des arrêts de travail, etc.

2. Moins d’opérations = moins de décès post-opératoires et d’invalidité
Economies 2 : Coût personnel et/ou social de ces séquelles

3. En l’absence de vésicule biliaire il y a mauvaise assimilation des acides gras oméga 3 qui sont nécessaires à la bonne santé – équilibre du cholestérol, développement du cerveau, etc.
Economies 3 : Coûts directs et indirects de ces pathologies

Massage global continu du tissus conjonctif profond MGCTCP

Exemple 1
Cet homme jeune a un disque intervertébral « pas bien » et la Première médecine lui propose une opération.
Il s’informe et découvre les conséquences très néfastes de ce genre d’opération.
On lui indique un praticien du MGCTCP – d’origine étrangère réfugié politique en France.
Le disque intervertébral est libéré des forces qui l’écrase et se répare.
Il n’y a plus aucun besoin d’opération

Exemple 2
Cet homme a un accident chaque année pendant 4 années.
La Première médecine le laisse dans un état tel qu’il a deux pensions d’invalidité.

Aux Etats Unis, il est traité par MGCTCP.
De retour en Europe, il fait 1000 kilomètres à pied sur le Chemin de Compostelle

Dans le monde entier des patients sont soignés-guéris par le MGCTCP parce que :
– ils sont plus sensibles que les Français aux risques de la chirurgie
– ils n’ont pas d’assurance qui leur permette de rester en invalidité
– ils n’ont pas envie de rester invalides

En France la question concerne des dizaines de milliers de patients.

Economies 4 : Moins d’opérations.

Economies 5 : Moins de séquelles à vie des opérations

Economies 6 : Moins d’arrêts de travail prolongés

Economies 7 : Moins de pensions d’invalidité post-accidents

L’article MGCTCP en cours de révision.

Phagothérapie

De nombreux exemples de patients ont été médiatisés.
Une communication de l’OPECST aux parlementaires – en mars 2021 – précise que de nombreux patients ne racontent jamais qu’ils ont été guéris par phagothérapie de peur d’être ostracisés par les médecins français !!!

Écoutons l’histoire de Gilles qui est médecin. 

Gilles a une infection à la main par une bactérie qui se moque des antibiotiques.
La Première médecine – qui soigne par les molécules industrielles antibiotiques – ne peut rien pour Gilles.
En France il ne reste qu’une solution pour Gilles : lui couper la main.
Une infirmière lui parle de la phagothérapie.

Gilles va à Moscou, achète pour quelques euros de phages, les applique sur sa main et sa main est guérie.

Si les phages « standards » n’avaient pas été efficaces il aurait fallu trouver les phages spécifiques à la bactérie qui attaque la main de Gilles.
Les phages spécifiques se trouvent au plus près du lieu où l’on a été infecté par la bactérie.

Dans ce cas une phagothérapie clandestine en France serait la solution.

Economies globalement : Chaque année des milliers de Français amputés, invalidés ou décédés.

Economies 8 : Les hospitalisations.

Economies 9 : Les amputations et autres chirugies.

Economies 10 : Les pensions d’invalidité.

Economies 11 : Le coût réel social de la mort d’un adulte : ce que l’Etat a dépensé pour son éducation, etc.


Ensemble des articles sur la Seconde médecine

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s