Virus & vaccins : Crétins de Français 4


Comme le montre l’illustration, nous allons parler de savoir médical – médical knowledge.

Je propose d’entrer dans le vif du sujet en citant trois références académiques.

Dans sa thèse de médecine, Nougairède observe : 97 % des thèses de médecine générale ne sont pas traduites en anglais !!!

Quant à elle, Abada souligne :
« Concernant le troisième cycle – dans le cadre du DES de médecine générale – les recherches
effectuées en mai 2015 sur les différents sites internet de chaque faculté de médecine française ne
laissent apparaître aucune obligation de cours d’anglais médical.
Aucun texte réglementaire n’a en effet été rédigé en ce sens.
« 

D’un autre côté, Vinther et Rosenberg dénombrent – en 2010 – 114 revues médicales publiées en anglais contre 24 en d’autres langues.

La valeur ajoutée de la présente série d’articles est de mettre les discours sous forme de schéma et de voir ce que cela donne …

Si nous schématisons les quelques phrases qui précèdent, cela donne ceci :

Il y a quasi disjonction entre le médecin de ville non-anglophone, le médecin hospitalier non-anglophone et le savoir médical publié en anglais.

La situation est dramatique !!!

Même les médecins-chercheurs français à la pointe publient … en anglais – comme un certain Didier !

Les autres médecins ne lisent même pas les productions anglophones des experts français !!!

Ignorance et arrogance

Pourquoi est-ce que j’écris cet article ?

Parce qu’au fil de la pandémie le fait que nombre de médecins n’ont aucune idée de nombreuses recherches publiées en anglais m’a sauté aux yeux !!!

Et le présent article « vise » particulièrement les médecins qui additionnent ignorance et arrogance.

Crétins de Français

Et ces médecins me prennent pour un crétin.

Comme si je n’étais pas capable d’aller vérifier sur PubMed ce qu’ils disent.

On peut s’en rendre compte en lisant les articles de la présente série et les articles médicaux sur Agora mundi.


Comme je dis des choses qui dérangent, je me fais agresser :

« Vous balancez des affirmations sans citer vos sources !« 

Énorme !
Puisqu’au fil des chantiers « santé » – depuis 2018 – j’affiche une bibliographie de 250 références … en anglais !
Mais l’agresseur ne m’a pas lu jusqu’au bout …

Références

Abada Aliénor G. A. Création et mise en œuvre de deux ECOS (Examen Clinique Objectif Structuré) d anglais médical dans le but d évaluer la modification du niveau des internes en médecine générale participant à cet enseignement optionnel à l’anglais Thèse 2006 Université Paris Diderot
http://www.bichat-larib.com/publications.documents/5242_ABADA_these.pdf
Nougairède Pierre, Gelly J. Etude PubliThèse Taux d’exploitation des thèses en médecine générale au
sein de la faculté Denis Diderot Paris 7 [Thèse d’exercice].[Paris, France] : Université Paris Diderot –
Paris 7 ;2009 http://www.bichat-larib.com/publications.documents/3419_These_PN.pdf
Vinther S, Rosenberg J. Impact factor trends for general medical journals: non-English-language journals are lacking behind. Swiss Med Wkly. 2012 Sep 25;142:w13572. PubMedID: 23015525.
DOI : 10.4414/smw.2012.13572

Ressources

Didier Raoult et les publications académiques en anglais.

La question des sources et notre bibliographie de 250 références

Crédit photo

Auscultation WikiMédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s