2022 : des périls et des atouts

C’est l’histoire de Roman & Anton, deux soldats ukrainiens, deux jumeaux.
Tous deux ont une blessure à la main avec une bactérie qui se moque des antibiotiques.
Roman est fait prisonnier par les Russes qui le soignent avec des phages, sa main est sauvée.
Anton a de la chance, il se retrouve du côté Européens.
La thérapie par les phages est « bloquée » en Europe, Anton perd sa main !!!

En 2022, comment vivre dans une Europe qui est arrogante et qui, chaque jour, laisse mourir des milliers de patients par bactérie multirésistante, etc. ?
En France, ce sont 15 mille décès par an !!!

Nous sommes un réseau « discret » qui travaille à la promotion de la Seconde Médecine.
La médecine qui sauve les Anton par les phages, l’aromathérapie et la phagothérapie.

80% des humains se soignent avec la Seconde Médecine

Sera-t-il longtemps supportable de se faire couper la main en Europe alors qu’un grand singe sait tuer les bactéries par les plantes ?
Oui, lecteur, tu as bien lu !!!
La pharmacopée des grands singes comporte des dizaines de plantes !!!

***
Quand un médecin Français est infecté par une bactérie qui se moque des antibiotiques, on lui coupe la main.
Pendant ce temps, son cousin paysan – qui connaît les plantes – sauve sa main !!!
***
Avec les errances de ces deux dernières années, nos documents en ligne ont un succès grandissant.
Kit de survie contre virus et bactéries

Chantier cellules malignes

Phagothérapie

La Seconde Médecine

Illustration

En haut de l’article.
En violet, une bactérie. Source WikiMédia
En vert, une cellule maligne. Source Cancer Staging
Les atouts de notre jeu de cartes didactique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s