Locke, Berkeley, Hume, von Glasersfeld

En classe terminale j’ai été frappé par cette observation « le monde n’existe que parce que je le regarde et je le nomme« . J’ai retrouvé cela avec les Indiens Maidu qui n’ont que trois noms pour les couleurs et les imprimeurs qui ont mille noms pour les couleurs : c’est le fait de nommer qui fait exister !

La méthode de Hume dans Wikipédia résume bien le problème.

Il faut lire l’article de von Glasersfeld dans l’ouvrage collectif L’ invention de la réalité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s