Holoplex, la psyké dans son monde

C’est l’histoire de B le bipède qui porte sa psyké – sa pensée – à réparer chez son psy. Comme si la psyké – l’âme, l’esprit – c’était un ordinateur qu’on met dans le coffre de sa voiture pour le mettre en dépannage.

Alors j’ai envie de raconter à B comment je fais quand je vais chez ma psychanalyste, ma chamane, etc.

Je n’emmène pas juste ma psyké.
Pour rester sur l’image de l’ordinateur, j’emmène tous les périphériques : le clavier, l’écran, le lecteur de disques, l’imprimante, la box, la commande du chauffage, les enceintes, le saxophone MIDI, la caméra, le microphone, la tablette graphique, etc.
J’emmène TOUT.

L’holoplex = la psyké et TOUT ses univers horizontaux et verticaux Tissés

Les périphériques de la psyké je les nomme « A » comme « les autorités », « m » comme les « mêmes », « P » comme les Pneumatiques – inspiration, spiritualité, etc et F comme les Fluides – un océan de bonheur, un long fleuve tranquille ; je vais préciser tout cela.

Le mot psyké – en grec ψυχή – correspond plus ou moins à la pensée, à l’esprit, à l’âme.

Une phrase trouvée sur le site des Echos : « Moins de 20 % des malades atteints d’un problème psychocognitif sont pris en charge {par les services de gériatie} selon les règles.« 
Dans le modèle du monde repris par le journaliste, non seulement tu peux emmener ta psyké sans ses périphériques mais tu peux aussi – surtout si tu as 80 ans et qu’on te donne pas le choix – emmener juste un bout de ta psyké.
Tu dois emmener au service de gériatrie juste un bout, ton « psychocognitif ».
Ton psycho-émotionnel tu le laisses à la maison parce qu’il fait pleurer les professionnels.
Ton psycho-relationnel tu te le gardes – on ne vas pas en plus s’inquiéter si tu es « in love » avec ton voisin !!!

Ici, quand j’écris « psyké », c’est « tous les bouts » – cognitif, émotionnel, relationnel, etc.

Holoplex, le tissage de tout

J’invente ce terme.
Holo c’est le « tout ».
Plex c’est le tissage, le nouage, le ret, etc.
Tissage interne entre le cognitif, l’émotionnel, etc.
Tissage externe du relationnel, du métaphysique, etc.

A – grand A = la somme et le tissage des autorités

A la dernière séance avec ma psychanalyste j’ai parlé de Gilgamesh.
Cela veut dire que Le roman de Gilgamesh n’est pas resté sur le rayon de ma bibliothèque.
Cela veut dire que je l’ai avec moi, dans ma tête.
Et ce Gilgamesh dans ma tête est relié à ce bouquin mais aussi à toutes les fois où j’ai entendu parler de Gilgamesh et des aventures de Gilgamesh : le Déluge, le Fleuve vers le monde souterrain, les dieux qui mettent le bordel, etc.

Donc je me promène en permanence avec, dans ma tête et autour toutes mes autorités : mes parents faisant autorité, mes éducateurs faisant autorité, les maîtres à penser de mon adolescence faisant autorité, les maîtres à penser à la fac et dans les rayons de la bibliothèque de la fac, les maîtres à penser sur France culture, sur Arte, etc.

L’ensemble de mes autorités c’est « A » « grand A » comme dit l’autre.
C’est une sorte de personnage intérieur qui est chauve comme Foucault, barbu comme Nasr Eddin, boiteux comme Oedipe, un peu bègue comme Démosthène, etc.

Petit « m » = le même, l’autre comme moi-même, le semblable

Il y a tous les degrés de même, toutes les modalités.
Hier soir – célèbre réveillon fin 2020 – je remarque que mon ami D. a du semblable avec mon frère J. – une sorte de pétillance humoristique dans le regard.
Il y a donc dans ma tête et autour de ma tête la fratrie, les cousins et cousines, les amis, les « bons copains », les collègues avec qui « ça l’fait », les associés dans diverses aventures, etc.
Comme pour « grand A » il y a une sorte d’intégration de « petit m ».
« Petit m » est comme un personnage intérieur qui a l’humour familial, la gouaille des copains parisiens, la hargne des cousins occitans, les utopies de l’ami P.

P comme Pneumatique

Voir l’article Pneumatique : anima et spiritu
Ici nous voyons la psyké reliée au « ciel » qui représente l’aérien, le souffle.
Ce lien que l’on trouve dans les expressions « être inspiré » « être spirituel ».

F comme Fluide, Fleuve

Voir l’article Le Fluide et le Fleuve.
Ici nous voyons la psyké comme attirée par le monde souterrain et ses fleuves.
Mais – comme l’a observé Archimède dans sa baignoire – l’eau est également porteuse.
« Et vogue la galère ! » « Fluctuat nec mergitur ! » « ça baigne camarade ! »

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s