Le patient-pilote et les deux médecines

Illustration : Le symbole Yin, Yang, Yuan va très bien pour illustrer la dynamique à trois

Un patient raconte son aventure avec les deux médecines :

J’ai 45 ans quand la Première médecine enlève ma chère vésicule biliaire.
Au fil des années précédentes il y a eu de multiples ratés de la Seconde médecine – étiopathes, ostéopathes, chiropracteurs qui n’ont pas vu le problème de la vésicule qui se spasmait autour de calculs jusqu’à devenir une très grosse vésicule.

Après l’opération, le chirurgien me quitte avec un : Vous voilà tranquille !

Dommage parce que, quelques années plus tard, mon foie produit un calcul biliaire.

J’ai été échaudé par l’ablation de ma vésicule biliaire alors, pour évacuer ce nouveau calcul, j’utilise la méthode d’Hippocrate.
J’ai découvert cette méthode peu de temps auparavant.
Les plantes et minéraux façon Seconde médecine d’Hippocrate font sortir le calcul de mon foie.

Une petite jaunisse se déclare, signe que le calcul avance vers la sortie. 
Quand le calcul arrive au confluent du canal cholédoque et du canal pancréatique, mon médecin me fait hospitaliser parce qu’il y a un risque de pancréatite.

Je suis donc face à deux scénarios.

Le scénario de la Première médecine qui veut m’opérer pour mon bien.

Le scénario de la Seconde médecine ancienne d’Hippocrate qui a déjà bien fait avancer le calcul.

Il ne manque plus que le geste final.

Me voilà donc à l’hôpital avec un repas du soir pas terrible pour la santé.
Le lendemain matin, je m’accorde une permission de sortie.
Je file chez mon ostéopathe à qui j’explique que le calcul est arrivé au croisement des canaux et qu’il faut le déloger.
Il fait une manœuvre ostéopathique.
Ça fait « pop ».

On se regarde d’un air entendu.
Je retourne à l’hôpital.

Le radiologue fait l’IRM pré-opératoire.

Bien sûr, l’image du confluent des canaux montre qu’il n’y a plus de calcul puisqu’il a fait pop le matin pour passer dans l’intestin !

On me renvoie chez moi.

Exemple inespéré de synergie entre le patient-pilote de sa thérapie, la Première médecine et la Seconde médecine.

Le patient-piloteLa Première médecineLa Seconde médecine
1Sensation au niveau du foie.
Décide de consulter.
2Echographie
Confirme la présence
d’un calcul dans le foie
3Décide et met en oeuvre …… méthode d’Hippocrate
pour évacuer les calculs
par les plantes et minéraux
4Observe la jaunisse
signe que le calcul a progressé
5Décide de consulterEchographie
Le calcul risque de bloquer
le canal pancréatique
Hospitalisation en urgence.
6Sent qu’il faut « pousser » le calcul
Décide de consulter
l’ostéopathe
Quitte l’hôpital
L’ostéopathe pousse
le calcul qui passe
dans l’intestin
7Retourne à l’hôpital l’IRM confirme qu’il n’y a
plus de calcul
6 décisions / observations3 observations / propositionsUne auto-intervention
Une intervention de praticien

L’opération avec ses risques a été évitée.

Les acteurs des deux médecines ont eu des rôles complémentaires.

Le patient a été ferme dans sa décision d’éviter l’opération.

René Descartes se réjouit dans sa tombe car il a imaginé ce genre de situation.

Voir l’article.

.

.

Source illustration : WikiMedia ParaDox and Esteban.barahona

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s