Incurable ! Vraiment ?

Illustration : A gauche, la Première médecine et ses 151 molécules actives, à droite la Seconde médecine et ses 12 mille plantes, etc.

Verdict

Témoignage sur incurabilité
L’année précédente, j’ai soutenu ma thèse de doctorat.
Aujourd’hui, je papote avec le Dr H. dans son bureau de l’hôpital – service des maladies très rares.
Nous sommes face à face et il m’annonce quelque chose comme :
« Nous avons fait tous les examens. Votre maladie est inconnue de la Première médecine. »
Un silence.
« Mais VOUS trouverez une solution.« 
Surprise.
La première chose que je fais est de donner un nom à la maladie inconnue : « Syndrome de Nessos« .
Les années passent.
Si j’écris aujourd’hui c’est que la maladie ne m’a ni tué ni invalidé.

Au fil de ma vie, j’ai eu d’autres choses incurables.
Mais je suis curieux et obstiné et j’ai eu raison des obstacles.

Se battre

Lorsque la Première médecine se déclare incompétente, il y a deux solutions, soit sombrer, soit se battre.
Pour sombrer il y a une bonne solution : penser qu’il n’existe que la Première médecine.
Penser que tout le reste c’est du charlatanisme.
Ne pas lire les rapports de l’OMS qui montrent que 80 % de l’humanité se soigne par la Seconde médecine.
Ne pas lire les rapports sur les bactéries, etc. qui montrent 1. Que la Première médecine est en échec 2. Que seule la Seconde médecine permet de sauver sa peau.

Devenir un patient actif

La Première médecine exige un patient passif.
Une étude récente montre qu’un médecin « normal » laisse parler un patient … quelques secondes.
Pour sortir de l’état « incurable » il faut devenir actif, acteur, actant, agissant.
Ce n’est plus le médecin qui observe avec son stéthoscope.
C’est le patient qui tient un journal de bord où il note finement ses observations.
C’est le patient qui fait des hypothèses à partir de ce qu’il observe.
C’est le patient qui propose au médecin de faire tel examen complémentaire, pour vérifier telle hypothèse.

Trouver de nouveaux partenaires

En France, le partenaire hors Première médecine doit faire de la médecine sans faire le médecin – sinon « exercice illégal ».
La praticien de Seconde médecine forme le patient – c’est légal !
La chose n’est pas pratique pour le patient mais c’est la seule action possible pour le praticien.
C’est le patient qui « fait le médecin ».
Faire le médecin c’est 1. Observer 2. Poser un diagnostic 3. Prescrire
Le patient observe. Il demande à son médecin de Première médecine d’aider à l’observation.
Par exemple par des analyses, de l’imagerie, etc.
Le diagnostic est fait par … Google.
En effet, à partir de la nouvelle manière d’observer – celle de la Seconde médecine aidée des médecins de la première – on dispose d’un nombre de mots-clés.
On traduit ces mots-clés en anglais.
En effet les publications académiques sont écrites en … anglais.
Le praticien de Seconde médecine est nécessairement un traducteur.
On fait travailler Google.
Les résultats sont étonnants.
On trouve des articles académiques.
Ces articles académiques comportent des prescriptions.
Le praticien de Seconde médecine aide à trouver les plantes, etc.

Le praticien de Seconde médecine comme médiateur

Un certain nombre de médecins français pratiquent la Seconde médecine en France ou à l’étranger.
Ils sont inaccessibles.
Par contre, si l’on a une question précise à partir d’une description précise …
Le praticien de Seconde médecine aide à la rédaction.

Un savoir général : Seconde médecine et Seconde santé

Nous venons de parler de ce qui est spécifique.
Patient spécifique, symptôme spécifique, diagnostique spécifique, etc.
De même que toutes les voitures du monde ont besoin de carburant, d’air pour les pneus et d’eau pour le lave-glace, tous les être humains ont les même besoins de « carburants », etc.

Exemple 1 : Respiration de la cellule
Chaque cellule de l’organisme est le lieu d’une respiration-digestion.
Pour que ce processus fonctionne il faut, en particulier, l’enzyme nommée Ubiquinol.
L’être humain vieillissant – à partir de trente ans !!! – ne produit pas assez d’ubiquinol.
Il a besoin d’un apport extérieur.
N.B. : Tous les mammifères ont le même problème mais … il y a, dans la nature, des sources d’ubiquinol …
Pour les humains coupés de la nature, d’habiles « artisans » font produire de l’ubiquinol par des levures.
On trouve un ubiquinol de bonne qualité chez Dynveo.
Des médecins de Première médecine commencent à travailler le sujet … en Belgique.

Exemple 2 : Les radicaux libres ou dérivés réactifs de l’oxygène
Ils sont le produit de la respiration-digestion cellulaire que l’on vient de voir.
Ils sont normalement désactivés mais parfois pas suffisamment.
Cela favorise des pathologies.
Il faut prendre des anti-oxydants : vitamine C, vitamine E.
Le R lipoate de sodium est efficace.
Une version de bonne qualité est proposée par le laboratoire Dynveo.

Je suis incurable … et alors …

Ici, je parle bien sûr du patient qui :

  • Est incurable pour la Première médecine
  • A une solution cachée qui sera révélée par la Seconde médecine

Mais aussi du patient qui est effectivement incurable mais veut avoir moins de douleurs, moins d’invalidation, etc.

Si je suis dans un de ces deux cas …

Alors je prends les plantes, enzymes, etc. nécessaires globalement au rétablissement de ma santé.
Ensuite – par l’observation fine des symptômes – je cherche la cause cachée du mal.
Je deviens expert de mon organisme et j’expérimente des plantes etc.

Exemple 3 : L’infection cachée
Tous les agents infectieux ne sont pas détectables.
On parle d’infection froide.
Il est possible d’être extrêmement fatigué, d’avoir des douleurs, etc. parce qu’on est porteur d’un agent infectieux méconnu.
Il n’est pas si compliqué que cela de faire une cure d’artemisia annua – bon exemple de plante tueuse d’agents infectieux.
Exemple de présentation de l’artemisia annua.
Se renseigner pour l’usage interne efficace.

Une Fabrique de Communs

Depuis 1986, Une Fabrique produit des textes :
– à l’usage des médecins de la Première médecine
– pour les praticiens de la Seconde médecine
– à destination des patients

Le site Agora mundi propose 200 articles sur différents thèmes de santé.

A partir de ces textes et de recherches documentaires spécifiques, des patients sortent de leur impasse, de leur incurabilité.

Note

Voir les articles sur le Syndrome de Nessos et la fibromyalgie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s