Le syndrome de Nessos

Illustration : Héraklès archer

Comme un roman …

Le 07 novembre 2006.
Le miroir de ma salle de bain me révèle que j’ai la tête d’un vieillard agonisant.

J’ai des douleurs atroces dans les muscles des bras et du torse.

Les mêmes douleurs que celles que ressent Hercule quand il enfile la tunique empoisonnée de Nessos.

Héraclès se suicide.

Par défaut, les médecins appelle « ma » maladie « fibromyalgie » – un nom fourre tout.

Au vingt et unième siècle, la seule thérapie connue du syndrome de Nessos est … le suicide.

En fait, au fil des 20 années qui suivent mon entrée dans la maladie je vais découvrir :

  • que certains aliments augmentent la douleur
  • que certains aliments, plantes, minéraux, etc. diminuent la douleur.

En 2021, j’ai toujours la maladie mais je ne prends plus de paracétamol !

J’ai décrit cette aventure « avec fibromyalgie » dans cet article.

Crédit photo : WikiMédia

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s