Médecine totale et Comme si

Trois médecines

René Descartes – 1596-1650 – envisage la médecine comme multiple.
Voir l’article.

En 2021, il y a deux cas.
Dans tous les pays du monde il y a deux médecines – par exemple la phytothérapie taoïste en Chine ou la médecine ayur védique en Inde.
Une Seconde médecine cela veut dire une seconde chance si l’on est déclaré incurable par la Première médecine.
Dans tous les pays du monde il y a une seconde chance sauf en France où la Seconde médecine a été « assassinée » le 11 septembre 1941 sous le régime de Vichy.
Il reste des lambeaux de la Seconde médecine ici et là.
Un généraliste qui prescrit du palmier et du prunier pour la prostate d’un vieux monsieur fait de la Seconde médecine sans le savoir.
Un chef de rayon qui vend des compléments alimentaires fait de la Seconde médecine sans le savoir.
Sauf qu’il n’a pas la formation qu’avaient les herboristes avant 1941 !

Dans les pays dits développés, la Première médecine c’est celle qui soigne principalement avec des molécules produites en usine.
La Première médecine est une techno-médecine qui a développé un arsenal d’outils d’observation de la dynamique du patient – biologie, cytologie, radiologie, IRM, scanner, etc.



Mon champ de recherche exclue les « merveilles » réalisées par la Première médecine.
Les molécules produites en usine qui soulagent le patient sans le mettre en vrac par des effets secondaires sont rares et ce qui m’intéresse ce sont les « ratés ».

Les opérations chirurgicales utiles ne sont pas dans mon champ de recherche.

Ce qui m’intéresse ce sont les milliers d’opérations chirurgicales inutiles.


Victor est un patient qui n’a pas envie qu’on lui enlève ses paupières affectées de tumeurs.
Victor préfère se débarrasser de ses tumeurs par la polythérapie restauratrice.

Alexis a une leucémie, il est déclaré incurable par la Première médecine.

Ce sont ces types de problèmes qui m’intéressent !


La leucémie d’Alexis s’est déclarée après un choc émotionnel intense – voir Bibliographie.

La première règle, quand on est déclaré incurable, c’est de tout essayer, d’où le concept de Médecine totale.

Bien sûr, dans la réalité, on essaye « le plus que l’on peut » en fonction du temps disponible, de l’argent disponible, etc.


Sur la terrasse d’un café, il y a un homme avec une guitare et l’assemblage est affligeant.
Il y a Alexis qui est debout, appuyé contre le mur et qui est très affligé .
Il y a un des convives intuitif qui demande à Alexis « Et si tu prenais la guitare ?« 
Et c’est comme cela qu’Alexis fait la connaissance de Quentin, le lapidaire qui joue de l’accordéon.
Le lendemain, Alexis entre dans l’atelier de Quentin qui lui dit :
« Dans le bouquin de ??? j’ai trouvé une pierre pour ta leucémie. « 
Alexis prend la pierre dans sa main … « Non ! Je ne sens rien ! »
« Mais la pierre verte et rouge sur la table à l’entrée, je te l’achète.« 
C’est ainsi qu’Alexis commence à acheter ici et là des pierres semi-précieuses pour sa leucémie.
« Tu crois à ces sornettes ? » lui dit-on parfois.
« Tu sais bien que je ne crois en rien, j’expérimente !« 
« Et alors ?« 
« Pour la leucémie je ne sais pas mais les douleurs horribles suite à mon accident de voiture, seules les pierres y ont pu faire quelque chose.« 
« Ah bon … »
Alexis explique qu’il est totalement inutile de « croire ».
« Regarde du côté des religions. Il y a les mystiques qui font l’expérience de Dieu et les autres qui n’ont pas fait l’expérience alors ils disent qu’ils croient en Dieu.« 
« Quand on me parle d’un truc qui va être intéressant pour ma leucémie, soit j’en fait l’expérience sinon Rien comme dit la pub! »

Faire comme si

Quand j’observe l’univers des chamanes guérisseurs j’ai l’impression que – pour eux comme pour Alexis – le mot « croire » n’a pas de sens.

J’ai l’impression que les chamanes sont comme les enfants, ils font « comme si ».

Exemple

Si je en tape sur un bol chantan, je fais comme si un agent subtil (un esprit) allait se manifester.

Le gag étant que si tu es seul dans une pièce avec un chamane et un bol chantant il se passe obligatoirement quelque chose.

Par exemple, une chamane mongole dit à Alexis : « Tu as du fer dans ton corps !« 

Le lendemain, Alexis réalise qu’effectivement il a du fer dans son corps.

Pas un morceau de fer réel mais un morceau de fer symbolique, celui qui a tué son oncle Maurice Robert Brun, 20 ans, le 19 Mai 1940.

Et – c’est un hasard bien sûr – la leucémie d’Alexis s’est déclenchée le jour où un engin en fer a détruit l’accès à la maison d’Alexis – une coïncidence !!!

Voir l’illustration ci-dessus.

.

.

Source : https://www.equipmentjournal.com/construction-news/schouten-excavating-oilquick-caterpillar/


1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s